Henri Colpi

Biographie et filmographie réduite

Henri Colpi est né à Brig en Suisse en 1921. Décédé le 14 janvier 2006, il repose au cimetière marin à Sète.

Monteur

Il suit les cours de l’IDHEC (Institut des Hautes Études Cinématographiques) de 1945 à 1947.
Il commence sa carrière cinématographique dans le court-métrage où il acquiert une solide réputation de monteur. C’est ainsi qu’Henri-Georges Clouzot lui confie le montage du Mystère Picasso en 1956. Il a également la chance de travailler avec Charlie Chaplin sur Un roi à New York en 1957. A partir de ce moment, Henri Colpi est au centre de l’effervescence de la “Nouvelle Vague”. Il devient le monteur d’Alain Resnais pour Hiroshima mon amour (1959) et L’Année dernière à Marienbad (1961). Hiroshima représente encore de nos jours une nouvelle écriture, une nouvelle approche de la narration au cinéma.

Il travaille avec Marguerite Duras (Détruire, dit-elle), Volker Schlöndorff (Le Coup de grâce), Shuji Terayama (Les Fruits de la passion), Francis Girod (Le Grand frère)… Il est conseiller au montage notamment pour Andreï Tarkovski sur Le Sacrifice.

En 1983, il monte un film muet d’André Antoine, L’Hirondelle et la Mésange, tourné en 1920. Le négatif de ce film, retrouvé en 1982, n’avait jamais été monté. Ce montage représente une aventure exceptionnelle dans l’histoire du cinéma.

Réalisateur

Parallèlement à sa carrière de monteur, Henri Colpi devient réalisateur et tourne Une aussi longue abscence d’après un scénario de Marguerite Duras, avec Alida Valli et Georges Wilson. Le film reçoit la Palme d’or à Cannes en 1961.

Il réalise ensuite Codine d’après le livre de Panaït Istrati, avec Alexandru Virgil Platon, Françoise Brion et Nelly Borgeaud (1963), Mona, l’étoile sans nom avec Marina Vlady et Claude Rich (1966), Heureux qui comme Ulysse avec Fernandel (1970)…

Il réalise pour la télévision plusieurs séries dont Noëlle aux quatre vents, adaptation de Dominique Saint-Alban, avec Anne Jolivet, Rosy Varte, Pierre Mondy (1970-71)

Auteur

Henri Colpi est également auteur de plusieurs livres, Le Cinéma et ses hommes (1947), Défense et illustration de la musique dans le film (1963), Les Jardins de Loulou (1987). Son dernier livre, Lettres à un jeune monteur, écrit en collaboration avec Nathalie Hureau, en 1996, est réédité aux éditions Séguier.

Ami proche de Georges Brassens et de Georges Delerue, il a écrit les paroles de plusieurs chansons dont les célèbres Trois petites notes de musique, interprétées par Cora Vaucaire, Juliette Greco, Yves Montand…